Bitcoin Gratuits !Inscrivez-vous pour recevoir des bitcoins en cadeau !!

Chômage et prêt immobilier – Faire un emprunt en étant sans emploi !

Ce site parle normalement de solutions pour louer un bien sans avoir un CDI. Mais une alternative qui peut être intéressante dans certain cas est l’achat plutôt que la location. Ceci est d’autant plus valide avec les taux d’intérêts qui sont au plus bas en ce moment : acheter et rembourser un prêt ne revient donc pas toujours plus cher que de payer un loyer. Mais en revanche la difficulté est de trouver un prêt immobilier lorsque l’on n’a pas de CDI et plus précisément lorsque l’on est au chômage. Est-ce possible ? Quelles solutions s’offrent-elles à vous dans ce cas ? Nous allons essayer d’y répondre dans ce post.

Le prêt immobilier sans-emploi, est-ce possible ?

Beaucoup vous répondront directement que non, et cela résume l’état d’esprit général autour de cette possibilité. Il est vrai que si vous allez voir une banque avec qui vous n’avez aucune relation préalable et que vous demandez un prêt en étant au chômage (avec ou sans allocations) il est quasiment sûr que vous essuierez un refus. Privilégiez donc votre banque, celle qui vous connait et a suivi votre parcours pendant de nombreuses années et qui pourra juger si la période de chômage dans laquelle vous vous trouvez est une situation permanente ou juste une mauvaise passe. De plus si vous avez des économies ou des placements dans cette banque alors cela pourra jouer en votre faveur. Si le secteur dans lequel vous travaillez est un secteur plutôt stable, qui embauche régulièrement, alors cela jouera aussi en votre faveur.

Ensuite, dans les cas où cela est possible, il faut aussi mettre en avant la situation de votre éventuel conjoint. Si celui ou celle-ci est en CDI, c’est un énorme plus mais même avec un CDD cela peut aussi jouer pour vous, une nouvelle fois en prenant compte du secteur et du passif de la personne.

Bien sûr adaptez votre demande de prêt et votre projet d’immobilier à vos ressources. Restez modeste dans le choix et l’emplacement du bien que vous souhaitez acheter.


Quelles solutions pour vous aider pour l’obtention d’un prêt en étant au chômage ?

Des solutions existent pour vous aider à acheter un bien immobilier même en étant au chômage. Nous allons ici présenter les deux plus communes, le P.A.S. : prêt d’accession sociale et les prêt à taux zéro +.

P.A.S. – Le prêt d’accession sociale

Ce prêt est principalement dédié aux personnes qui ont accès aux APL (Aide Personnalisée au logement). En effet comme indiqué sur le site Pret Accession Sociale :

Les critères d’acceptation sont les mêmes que pour un prêt immobilier traditionnel, sauf que les APL sont déduites de la mensualité du prêt pour le calcul du taux d’endettement

Les conditions pour obtenir un P.A.S. sont les suivantes :

  • Être français ou étranger titulaire d’une carte de séjour
  • Bénéficier de revenus inférieurs aux plafonds indiqués par exemple sur le site Pret Accession Sociale
  • Vouloir financer à l’aide d’un P.A.S. sa résidence principale et permanente, celle de son conjoint ou de leurs ascendants et descendants. Le logement doit être occupé au minimum 8 mois par an pendant toute la durée de remboursement du prêt

Le P.A.S. est à demander auprès de votre banque. Elle sera d’ailleurs la plus à même de vous renseigner sur la possibilité ou non d’y souscrire et ses conditions. Le P.A.S. est valable pour l’achat d’un logement neuf ou ancien et le prêt peut aller d’une durée de 5 à 35 ans.

PTZ – Les prêts à taux zéro +

Ce prêt est un prêt aidé par l’état qui est défini tel quel sur le site services-publics :

Il peut vous permettre d’acheter votre logement si vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années précédant l’émission de l’offre de prêt. Le PTZ ne peut pas financer la totalité de l’opération et doit donc être complété par un ou plusieurs prêts parmi lesquels :

  • un prêt d’accession sociale (PAS),
  • un prêt conventionné,
  • un prêt immobilier bancaire,
  • un prêt épargne logement,
  • des prêts complémentaires.

Son avantage principal : il est à 0%, c’est donc une avance que l’on vous fait sans aucun frais. Idéal lorsque l’on a une trésorerie limitée. Ses conditions d’obtention sont liées à vos revenus et à l’emplacement géographique de votre futur achat. Le mieux pour savoir si vous y avez droit, et à quel hauteur, est de compléter le simulateur en ligne fourni par le ministère.

Le PTZ permet le financement d’un logement neuf ou ancien avec travaux. Il est plafonné à 40% du cout de l’opération. Là plupart des banques ont une convention avec l’état et permettent donc un accés au PTZ. Une nouvelle fois contactez les pour des informations plus détaillées et plus personnalisées.

Conclusion

Obtenir un prêt immobilier lorsque l’on est au chômage n’est pas tâche facile. Il vous faudra répondre à des critères de revenus, familiaux et géographiques précis ou bien être déjà dans une situation financière très confortable. Certaines solutions telles que le P.A.S. ou le PTZ vous permettent d’obtenir des prêts même avec des ressources limitées mais elle ne seront pas toujours suffisantes.

One Comment

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *